Présentation du DAT-AOC

HISTORIQUE
ACCUEIL > PRESENTATION DU DAT-AOC > HISTORIQUE
Afin de combler les lacunes dans la riposte au VIH, et en réponse à une demande croissante d’appui des pays, l’ONUSIDA a mis en place des dispositifs d’appui technique à partir de 2005, en premier lieu en Afrique australe, puis en Afrique de l’Ouest et du Centre, en Afrique orientale, en Asie du Sud-est, dans le Pacifique et en Asie du Sud. 

Les DAT-AOC ont été établis afin de renforcer les capacités des pays à financer, planifier, gérer et coordonner des programmes en réponse à la pandémie du VIH/SIDA, efficaces et à plus grande échelle. Grâce à la rapidité de la réponse et au modèle d’externalisation utilisé par les DAT-AOC, l’ONUSIDA peut ainsi apporter une contribution non négligeable aux systèmes de santé et programmes nationaux de lutte contre le sida, et ce de manière réactive, flexible et efficace au regard du coût. 

Le DAT-AOC a commencé à fonctionner en 2006 et était géré conjointement par le Bureau d’Appui en Santé Publique’96, par le Groupe de consultation du Centre de Coopération Internationale en Santé et Développement et par Futures Group, qui les a rejoints en avril 2010.

Depuis sa mise en place, des dizaines de milliers de jours d’assistance technique ont été fournis aux pays et des centaines d’experts de la région ont vu leurs capacités renforcées par ce dispositif d’appui technique.

Top